la naissance de la Seine

Publié le par liaudinna

La naissance de la Seine.

 

Il y avait un saint au nom de Sigo qui à donné le nom au fleuve en se transformant peu à peu en Soigne, puis Seigne, enfin Seine.

Il était le fils du comte de Mesmont. Il se serait fait ermite dés l’âge de quatorze ans et aurait été ordonné à seize. Il fut d’abord moine à Moutiers-Saint-Jean, près de Semur-en-Auxois, puis il prit l’idée lui-même de créer un ermitage. Et cela à la suite d’une aventure qui lui était arrivée et du vœu qu’il fit à cette occasion.

Un jour qu’il se trouvait seul dans un bois, il fut attaqué par des brigands, qui se disposaient à le tuer. Il demanda à dieu la conservation de ces hommes, et sa prière fut exaucée : ils se convertirent et, peu après, acceptèrent d’être ses compagnons ; ils acceptèrent même de participer à la construction de l’ermitage.

Le comte de Mesmont fit don à son fils d’un terrain assez vaste, et l’autorisa à utiliser tout l’espace dont son âne serait capable de faire le tour, avec lui sur son dos, en un seul jour. Fortement motivés, l’âne et son maître parvinrent à circonscrire une superficie relativement importante.

Seine put ainsi fonder, avec ses compagnons, l’abbaye qui porte son nom et qui devait devenir, au Moyen-Age, l’une des plus importantes de toute la Bourgogne.

Un âne - ce n’était plus le même, car cela se passait beaucoup plus tard - rendit un jour un autre service à Seine. Bien que très vieux, il continuait encore à sillonner la campagne pour porter la bonne parole. A un moment donné, il désira s’arrêter un instant. Compatissant, le bon âne s’agenouilla sur une pierre pour permettre au vieillard de mettre plus facilement pied à terre. Le genou de l’animal s’imprima dans cette pierre, et une source jaillit : celle de la Seine.

Dans l’église, une fresque murale de vingt-deux tableaux rapporte la légende de saint Seine, et on le montre monté sur son âne.

Cette rencontre du saint avec l’eau lui a permis d’être, au cours des siècles, et à l’instar du fameux saint Bernard, invoqué par les populations pour mettre fin à la sécheresse.

 

 Contes et Légendes de Bourgogne, Henri Nicolas.

Commenter cet article